Fondamentaux, Salons / Organisation

Nomenclature du salon

La nomenclature du salon

Equation fondamentale : La nomenclature du salon

Extrait de « Organiser c’est un métier » Le Vade-mecum de l’organisateur de salons
Volume 1 – Chapitre 3 – Section 3
Savoir où vous en êtes dans la lecture du cours ? Revenez au sommaire ICI

 


Chapitre précédentRetour sur l’article précédent :
1.3.2 – L’équation fondamentale du salon


La nomenclature du salon

Comme nous venons de le voir dans l’équation fondamentale, l’exposant se définit dans le cadre du salon par sa nomenclature. Il faut bien préciser « dans le cadre du salon » car l’exposant a peut-être une grande variété d’activités et il est entendu que ce que nous retenons ici c’est l’activité ou les produits qu’il présentera sur le salon.
La nomenclature du salon, c’est la liste des produits et services admis à exposer au salon
Nous prendrons comme exemple le Groupe SOPAD. Ce nom n’est pas connu du public, mais c’est l’entité juridique qui gère des marques mondiales comme NESTLÉ, VITTEL, CHAMBOURCY, GUIGOZ, GERVAIS, PERRIER, KIT KAT, LACTALIS, NESPRESSO, BUITONI, HERTA, FINDUS et bien d’autres marques connues. Il est dès lors compréhensible que les marques connues du public sont ces dernières, celles-ci que l’on retrouvera sur les salons et non le nom SOPAD. Ce sont les produits de ces marques qui seront dans la nomenclature du salon.

De même, mis à part sur un salon de l’alimentation on aura peu de chances de les retrouver regroupées. Le Salon du café aura dans sa nomenclature les capsules et machines, donc NESPRESSO, le salon de l’enfance aura les laits pour bébés GUIGOZ.

Nous définissons la NOMENCLATURE comme la liste des produits et services admis à exposer à un salon, comme dans l’objet du salon.
Traduisons, ce que la CIBLE, donc les visiteurs, viennent chercher en visitant le salon.

Bien entendu, la nomenclature est construite avec une architecture de groupes, d’ensembles et de sous-ensembles.

Etude de cas

 

 

Pour le NAUTIC, le salon nautique de Paris, cette subdivision de nomenclature correspond à des halls différents de la porte de Versailles : Bateaux à moteur, voile, glisse, équipements, tourisme.

A l’intérieur de ces groupes de nomenclature, on va trouver les sous-ensembles et la nomenclature détaillée de chaque segment .

Image du salon Nautic

Pour le groupe « EMBARCATIONS » cela se détaillera comme suit :

 

1 – VOILIERS                                                              2 – BATEAUX A MOTEUR

Day Boats                                                                        Canots

Voiliers de pêche – promenade                                  Dinghtes

Voiliers de croisière                                                       Runabouts

Voiliers multicoques et de course                               Day cruisers

Voiliers traditionnels                                                     Pêche et promenade

Planches à voile et surfs                                                Cabin cruisers

Dériveurs et multicoques                                              Vedettes open

Dériveurs de course                                                        Pêche et croisière

Quillards de sport                                                           Trawlers

                                                                                            Bateaux fluviaux habitables

 

3 – EMBARCATIONS PNEUMATIQUES          4 – EMBARCATIONS DIVERSES

Pneumatiques ordinaires                                            Annexes et prames

Pneumatiques semi rigides                                         Barques de pêche

Radeaux pneumatiques de sauvetage                      Canoës Kayaks

                                                                                           Avirons

                                                                                           Jets assis et debout

                                                                                           Engins de plage

                                                                                           Véhicules à propulsion électrique

                                                                                           Divers

A la lecture de cette nomenclature très précise, l’exposant peut se situer et vérifier que le choix de ce salon est pertinent ou non en fonction des produits et services qu’il diffuse.

Cette nomenclature de salon très cadrée a de nombreux avantages. D’une part l’intégrité de l’objet du salon est respectée et la cible qui sera mobilisée pour venir visiter aura été pleinement satisfaite sur les objectifs fixés en termes d’exposants.

La nomenclature de salon, quand elle est très vaste, donne une image très précise d’une profession. Elle sert de facto, en-dehors du salon à catégoriser les groupes, sous groupes et activités d’une filière complète.
Un excellent exemple est celui de POLLUTEC que vous consulterez ici

La nomenclature de salon permet aussi parfois d’anticiper des problèmes éventuels de droits et de distribution. Il peut être prévu par exemple que l’exposant doive justifier des droits de distribution dont il jouit dans le pays concerné.

Dans certains cas la nomenclature de salon, notamment dans les salons professionnels, permet de rassembler des groupes de métiers selon un axe d’expertise. Il s’agit alors de créer des groupes, des ensembles et sous-ensembles parfois apparaissant comme incohérents, mais pouvant se corréler sur un sujet

 

Etude de cas

 

 

Pour illustrer cela, nous utiliserons la nomenclature du salon i-expo. C’est un exemple d’autant plus intéressant que son analyse permet dans un deuxième temps de bien qualifier la cible selon la même méthode : Les groupes de métiers impliqués dans le dispositif.

i-expo, c’est le salon de l’information numérique professionnelle, par opposition à l’information numérique libre et gratuite telle qu’elle est fournie par Google par exemple.

Un exemple patent de fournisseur d’information professionnelle serait l’INPI. Mais ce serait aussi les sites professionnels de diffusion d’information boursière, financière, pharmaceutique ou médicale ou la certitude de l’exactitude de l’information est capitale. Le répertoire de marques et des brevets. Cette information est dite professionnelle car elle est considérée comme pertinente et vérifiée. Elle est payante.

Pour faire une nomenclature, il suffit ici de lister les métiers et les outils permettant de collecter, de classer, d’indexer et de rediffuser l’information professionnelle.

La carte heuristique ou « Mind Mapping » ci-contre résume la logique de construction de la nomenclature.

On y voit clairement que les groupes de métiers, par exemple les éditeurs et producteurs d’information englobent des sous-ensembles de métiers aussi différents que la presse, les brevets, la bourse, le monde scientifique, le marketing ou le marketing.

Cette information a aussi besoin d’outils (2e cercle) et nécessitent l’intervention d’intermédiaires (3e cercle)

Nomenclature mindmapping


chapitre suivantDans l’article suivant :
1.3.4 – La cible visiteurs du salon

 


®    Droit de reproduction même partielle interdite
Copyright textes et images : Jean-Marie HUBERT

Couverture livre Vol1

 

Article précédentProchain article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer